L’A.N.R.P. existe depuis plus de 65 ans puisque tout a commencé à Paris le 20 juin 1956, date de la création d’une association dénommée « Syndicat National des Retraités des Polices de France et d’Outre-Mer » devenue le 22 juillet 1964 le « Syndicat National des Retraités de la Police ».

Les deux premières décennies se caractérisent par une très forte attractivité mise en évidence par les plus de 40 000 adhérents enregistrés durant cette période. Dans le même temps, d’importantes ressources financières disponibles sont utilisées pour l’acquisition d’un remarquable patrimoine immobilier comprenant notamment un centre de vacances dans les Hautes Pyrénées, créé en 1969 et, des appartements à Paris et en province.

Le 29 mai 2001, le Syndicat National des Retraités de la Police change de nom et devient l’Association Nationale des Retraités de la Police (A.N.R.P.).

Par la suite, comme la plupart des associations, l’A.N.R.P. est confrontée à une érosion progressive mais continue des adhésions. En corollaire, la situation financière se dégrade, entraînant la cession d’une partie du parc immobilier. Toutefois, les appartements abritant le siège de l’association dans le 15ème arrondissement de Paris sont conservés.

Retraités de la Police

En juin 2016, l’A.N.R.P. est confrontée à une crise de gouvernance liée à l’absence de candidatures à la fonction de Président National. Il s’en suit la désignation d’une administratrice judiciaire chargée de gérer provisoirement l’association dans l’attente de la reconstitution d’une nouvelle équipe de dirigeants à l’issue de la convocation d’une assemblée générale extraordinaire.

Ces dernières difficultés, surmontées, appartiennent désormais au passé. La gouvernance de l’A.N.R.P. est solidement pérennisée. Le service administratif a été renforcé, la situation financière est très saine.

L’association existe donc depuis plus de 65 ans mais elle n’est pour autant, aucunement usée par le poids des années. Bien au contraire, même si elle a connu dans le passé et même dans un passé récent quelques épisodes difficiles mais surmontés, l’A.N.R.P., s’appuyant sur l’expérience acquise au fil des années, connaît maintenant un indéniable regain de vitalité et d’attractivité.

Cela se traduit par l’arrivée continue de nouveaux adhérents venant rejoindre tous ceux, et ils sont nombreux, qui sont toujours restés fidèles. Ces nouveaux adhérents sont certes en majorité des policiers retraités, mais de plus en plus souvent, ce sont aussi des amis non policiers partageant nos valeurs.

Dans le même temps, l’A.N.R.P. nourrit de nombreux projets destinés à apporter toujours plus à ses adhérents, dans le droit fil de sa devise « SOLIDARITE ET BIEN-ÊTRE » gravée dans le marbre. Certains ont été finalisés, notamment la réactivation du blog et la création d’un site internet, d’autres le seront bientôt.

La revue Informations Police publiée par l’A.N.R.P. depuis 52 ans est tirée à 4 400 exemplaires.